Tu es là en permanence avec moi, autour de moi, dans mes rêves comme dans la journée! Que je sois à Boulogne ou à Sirach.

 L’Eté est là, la chaleur étouffante et les mauvaises nouvelles continuent de pleuvoir.

 La Macaronie prend des aises de grand seigneur, tu ne le vois pas, mais moi, j’en souffre; j’en souffre de voir ce qu’il va rester de la République que nous allons léguer à nos petits- enfants après la casse systématique du social, de l’indusriel, du scolaire et de l’universitaire. Ne veut- il-pas( le mal élu , avec 56% d’abstention à l'élection Présidentielle) ne veut- il pas toucher maintenant aux pensions de réversion? Jusqu ´où va aller son totalitarisme? Va -t-on le laisser faire impunément? 

«  Oui, un président censé protéger la Constitution et exécuter la loi commune, mais qui dans les faits les viole constamment en toute impunité, oui, un tel président est ILLÉGITIME . » Georges Gastaud et Annie Lacroix-Riz.

Tu n’aurais pas démenti cette phrase des deux chercheurs- intellectuels que tu connaissais. Tu serais comme moi outré par les atteintes portées à nos libertés, mais nous serions deux pour nous indigner alors que je suis lamentablement seule.