RACE et MYTHE

  Les juifs d’Europe et d’Amérique se divisent en 2 groupes principaux: les Sépharades et les Askénazes.

 Les premiers sont les descendants des juifs qui depuis l'Antiquité vécurent en Espagne jusqu’à leur expulsion fin XV siècle. Ils parlaient un dialecte hispano- hébreu , le «  ladino » . Vers  1960 on évaluait leur nombre à 500.000. À la même époque , les Askénazes étaient environ 11 millions. Il faut noter que dans la bible  «  Askénazes  »s’applique à un peuple situé près du mont Ararat en Arménie. On trouve aussi le mot dans le livr de Jérémie.

 Actuellement les anthropologues et les historiens nient l’existance d’une race juive. Le peuple juif de par ses migrations constantes, ses rapports avec les peuples les plus divers l’ont soumis à un tel métissage que l’on ne peut parler de « peuple d’Israël ». La généralité voulait que les juifs avaient les cheveux noirs et les yeux bruns. Mais, début XX siècle, 49 % des juifs polonais avaient les cheveux blonds ou châtains et en Autriche 54% des écoliers juifs avaient les yeux bleus. De nos jours, les données les plus sûres proviennent de la classification des groupes sanguins. Alors, race pure ou secte religieuse?

 Les textes bibliques disent : Abraham vécut avec l’égyptienne Aggar, Joseph épousa la Médianite Zipporah, Samson héros des juifs était philistin, David était fils d’une Moabite et épousa une princesse Gechur, et Salomon dont la mère était hittite aima la fille de Pharaon. L’exil de Babylone n’améliora pas la pureté de la race, des prêtres y épousèrent des babyloniennes. Bref, au début de la diaspora, les Israélites étaient déjà une race parfaitement hybride. Autre source très importante de métissage, le nombre considérable de gens de toutes races qui furent convertis au judaïsme : les Falacha, noirs d’Abyssinie, les Kai-Feng qui ressemblent à tous les chinois, les juifs berbères du Sahara qui ressemblent aux Touaregs et enfin les Khazars.

Le prosélytisme juif atteignit son apogée dans l’empire romain entre la chute du royaume d’ Israël et l’avènement du christianisme et ceci au moins pendant 3 siècles.

En Allemagne entre 1921 et 1925 sur cent mariages de juifs ou juives, 42 étaient mixtes.

Si on revient au Moyen-Age , après les massacres de 1391 et 1411 en Espagne, plus de 100.000 juifs se firent baptiser, mais ces crypto- juifs , les Marranes s’élevèrent à des hautes fonctions à la cour, d’autres émigrèrent . Les parents de Spinoza étaient des marranes portugais émigrés à Amsterdam. Une autre cause de métissage, le viol.

 

 

   Note sur les sources

 Ce que nous savons de l’ histoire des Khazars provient surtout de sources arabes, byzantines, russes et hébraïques , corroborées par des témoignages d’origine persane , syriaque, arménienne, géorgienne et turque.