La Chute

 

 Au Xs. Les Rhus ne cessent d’empieter Vers l’embouchure de la Volga et les bords de la Caspienne.

 En 913 l’inevitable confrontation se produit, elle s’achèvera dans un bain de sang. En 965 grande bataille qui provoquera l’effondrement de l’empire khazar et la destruction de Sarkel, mais le domaine propre des Khazars entre le Caucase, le Don et la Volga demeurera intact jusqu’au XVIs .

 Au Xs le roi des Rhus, Vladimir épouse Anne, princesse byzantine et la religion chrétienne- orthodoxe devient religion officielle du peuple russe. Ce fut la fin de l’alliance byzantino- khazare remplacée par une alliance byzantino- russe, dirigée contre les Khazars. En 1016 une armée russo- byzantine envahit la Khazarie, vainquit son roi et soumit le pays. La chronique russe  en 1016 note que des Khazars en vengeance ravagèrent la région de Zartesk à l’ouest de Kiev.

 Au XIIIs dernière mention des Khazars en tant que nation, les Mongols avaient chassé les Kumans ( une branche des khazars) et fondé le plus grand empire nomade que le monde eut jamais connu: de la Hongrie à la Chine.

 Malgré tout l’influence judéo-chrétienne khazare laissa des marques. Ils eurent des liens avec la dynastie sedjoukide.

 La légende populaire juive ne se souvient pas d’un royaume Khazar , mais d’un royaume des juifs rouges. Une autre semi- légende dit: au XIIs parut un mouvement  messianique, essai rudimentaire  de croisades juives qui se proposait de conquérir la Palestine par les armes. L’initiateur fut un Khazar juif, Solomn Ben Duji, aidé de son fils Menahem. Ils envoyèrent des lettres aux communautés juives du Moyen-Orient et 20 ans plus tard Menahem pris le nom de David al- Roy et le titre de Messie. Mais la hiérarchie rabbinique de Bagdad, craignant des représailles des autorités se montra hostile au pseudo- messie et le menaça d’une forme d’excommunication.